100 problèmes que peut rencontrer un nouvel enseignant en formation professionnelle.

Les problèmes sont des difficultés qui peuvent être complexes et créer des  situations instables. Cent problèmes vous sont proposés et auxquels je tenterai de vous proposer des pistes de solutions. Pour surmonter un problème, il faut être en mesure de l’identifier, de l’analyser dans son contexte, d’identifier des solutions, de choisir la solution la plus prometteuse et de mettre en oeuvre cette solution.

Vous pouvez également proposer des problèmes auxquels je tenterai de répondre au meilleur de mes connaissances.

boudreault.henri@uqam.ca


1. Comprendre le concept de compétence.

2. Analyser son programme.

3. Déterminer ce que les élèves devront faire.

4. Déterminer les connaissances que les élèves devront acquérir pour réaliser les tâches professionnelles.

5. Identifier les activités d’apprentissage nécessaires à l’acquisition et/ou l’application des savoirs.

6. Répartir les contenus de son programme d'études selon le calendrier scolaire.

7. Déterminer le nombre de cours à consacrer à chaque apprentissage en fonction de sa complexité.

8. Prévoir le matériel important, les dates de réservation, les locaux, les autorisations, etc...

9. Prévoir la disposition du mobilier de la salle de classe, du laboratoire ou de l'atelier en fonction des apprentissages à faire réaliser.

10. Établir au début de l'année es routines permanentes pour les activités régulières. (Ménage, prise de présence, rangement, pause, repas, travaux pratiques, évaluations, etc...)

11. Définir mon rôle d'enseignante ou d'enseignant (mes ressources, mes limites...) avec les élèves.

12. Clarifier avec les élèves dès le début de l'année mes exigences, les règles d'éthique et les comportements sociaux auxquels on s'attend d'eux.

13. Définir les façons de travailler seul, en équipe ou en groupe dans la classe, en laboratoire, en entreprise ou en atelier.

14. Identifier à qui s’adresse la formation.

15. Établir à quoi cette formation va servir aux élèves.

16. Prévoir la façon d'évaluer en aide aux apprentissages.

17. Déterminer les contenus des cours.

18. Identifier des exemples ou des illustrations pour présenter le contenu à enseigner.

19. Adapter les activités en fonction des périodes dites critiques (premier et dernier cours d'une semaine, approche d'un congé, d'une fête...).

20. Prévoir des activités supplémentaires ou adaptées pour les élèves plus rapides et pour ceux qui éprouvent des difficultés.

21. Calibrer la durée de chaque activité en fonction des rythmes d'apprentissage et du niveau de développement des compétences des élèves.

22. Varier le matériel de présentation du contenu (tableau, transparents, polycopies, objets, animations).

23. Vérifier, avant chaque cours, le matériel requis pour mon enseignement et pour les apprentissages.

24. Utiliser un déclencheur motivant, pour tout nouveau contenu de cours.

25. Tenir compte des réactions verbales et non verbales des élèves au déclencheur prévu.

26. Prendre les présences selon la procédure établie.

27. Débuter un cours en établissant un lien avec la leçon précédente.

28. Présenter le «menu» du cours aux élèves.

29. Préciser aux élèves, pour chaque activité d'un cours, les étapes et la finalité.

30. Établir le niveau de motivation des élèves en lien avec l’apprentissage à réaliser.

31. Établir le niveau d’information des élèves.

32. Préciser aux élèves les consignes générales à suivre pour réaliser les activités d’un cours.

33. Planifier le moment des transitions (changement de type d'activités durant un cours).

34. Instaurer un signal pour arrêter une activité.

35. Établir un lien entre chaque activité durant un cours.

36. Donner les consignes spécifiques d'exécution des tâches, à chacune des étapes d’une activité.

37. Préciser, s'il y a lieu, les consignes d'utilisation d'un matériel particulier.

38. Identifier le niveau de complexité d’un savoir.

39. Appliquer les pratiques établies d’un bon exposé, lors d’une formation magistrale.

40. Fixer la durée des différentes étapes de l'activité prévue.

41. Superviser l'exécution des tâches étape par étape.

42. Stimuler les élèves lents à se mettre au travail.

43. Organiser l’apprentissage des savoir-être professionnels.

44. Intervenir dès qu'une règle ou une routine est transgressée.

45. Identifier votre style d’enseignant. (Voix, regard, gestes, déplacements, look.)

46. Organiser l’ouverture de vos séances.

47. Renforcer les bons comportements des élèves.

48. Valoriser le travail bien fait.

49. Maîtriser l’utilisation des supports visuels. (Cassette vidéo, logiciel, transparents, documents, tableau, etc.)

50. Encourager le progrès et les efforts d'un élève.

51. Garder votre attention sur l'ensemble des élèves.

52. Organiser des démonstrations.

53. Ramener discrètement à la tâche un élève distrait.

54. Intervenir individuellement auprès des élèves en difficulté.

55. Utiliser toujours le même signal pour obtenir l'écoute d'un groupe d'élèves avant de prendre la parole.

56. Se déplacer stratégiquement durant une période de cours.

57. Éviter les temps morts pendant le déroulement d'un cours.

58. Trouver une alternative, plan B, lors d'une perturbation dans le déroulement planifié d'un cours (prise de décision rapide).

59. Représenter au tableau les notions importantes, les structures complexes, les schémas que l‘élève devrait prendre dans ses notes de cours ou distribuer aux élèves des notes polycopiées, lors d'un exposé.

60. Clore la séance en faisant le lien avec l'objectif du début.

61. Annoncer le contenu de la prochaine séance.

62. Susciter l’adhésion à la formation.

63. Faire étudier les élèves.

64. Faire développer l’organisation du travail

65. Établir ce qui est essentiel, important et accessoire à apprendre.

66. Établir ce qui est essentiel, important et accessoire à apprendre.

67. Analyser la typologie des élèves de votre groupe. (Le je sais tout, l’opposant, le socioaffectif, le leader d’expression, le bouc émissaire, le sage, le timide, le bavard, le sauveur, etc.)

68. Organiser l’évaluation de la reconnaissance des compétences.

69. Organiser l’application des connaissances.

70. Organiser le transfert des connaissances.

71. Organiser l’apprentissage des savoirs.

72. Gérer les retardataires.

73. Gérer le «je sais tout».

74. Gérer celui qui critique l’organisation.

75. Gérer celui qui ne respecte pas les règles.

76. Gérer les conflits entre les participants.

77. Gérer le groupe qui pose trop de questions.

78. Gérer le groupe passif.

79. Utiliser la notion de contrat.

80. Amener l’élève à mobiliser ses ressources internes.

81. Amener l’élève à exploiter les ressources externes.

82. Organiser des activités d’enrichissement.

83. Organiser des activités correctives.

84. Élaborer des contextes d’apprentissage signifiants.

85. Expliciter votre savoir-faire professionnel.

86. Construire des aides à la tâche.

87. Construire des représentations.

88. Organiser l’auto-évaluation de l’élève.

89. Réaliser le rappel des connaissances et des expériences antérieures.

90. Amener l’élève à se mettre en projet.

91. Développer chez les élèves les attitudes de base nécessaires à la manifestation de sa compétence. (Autonomie, initiative, débrouillardise, organisation du travail, esprit d’équipe, jugement, etc.)

92. Organiser l’exploitation de la communication par les élèves.

93. Organiser le développement du sens des responsabilités par les élèves.

94. Organiser le développement de la capacité d’adaptation par les élèves.

95. Organiser le développement de l’innovation chez les élèves.

96. Organiser le développement de la résolution de problème par les élèves.

97. Organiser les manifestations du souci de protection de la part des élèves.

98. Concevoir des situations professionnelles pour les élèves.

99. Piloter des situations d’apprentissage.

100. Agir de façon éthique.


© Henri Boudreault 2013 • boudreaulth@craie.com •